Vidéo – Définition du Big Data

Stephen Brobst, membre de la commission technologique auprès de l’administration Obama, et directeur technique de Teradata, une entreprise spécialisée dans le stockage de données, explique :

« On entend énormément de choses au sujet du Big Data. Et tous ces propos contribuent à la confusion générale. Par exemple, nombreux sont ceux qui mettent en avant les gros volumes de données pour expliquer ces technologies. Or, cet aspect n’est vraiment pas le plus innovant, et certainement pas l’essentiel. La caractéristique principale tient dans la possibilité de gérer simultanément une grande variété de formats de données provenant de sources multiples (…). Le concept Big Data consiste à répondre à une préoccupation liée à la gestion de plusieurs formats d’informations générés en volume. »

Infographie – Perspective 2016 – Le m-commerce pèsera plus de 86 milliards de dollars

Les usages de consommation via la mobilité se confirment chaque jour, les prévisions en 2016 des ventes en ligne via les terminaux mobiles (smartphones, tablettes …) devraient représenter 24% de l’ensemble du e-commerce outre-Atlantique.

Actuellement, le m-commerce pèse déjà pour près de 15% des ventes en ligne, avec un CA de 38,4 milliards de dollars sur un total de 256 milliards de dollars.

En 2016, ce marché va progressé de 126,2% pour atteindre un CA total de 86,86 milliards. 70% des ventes devraient s’effectuer depuis une tablette tactile.

Les usages de la mobilité se développent à grand pas – les avantages sont intéressants pour chacun d’entre nous utilisateurs de terminaux mobiles, à savoir :

1) gain de temps comme principale raison de pratiquer le shopping sur mobile (73% des utilisateurs)

2) l’immédiateté de l’achat (69% des utilisateurs)

3) la fin des temps d’attente en caisse (55% des utilisateurs)

L’usage du mobile est ainsi devenu un réflexe à toutes les étapes d’achats :

62% des possesseurs de smartphones déclarent l’utiliser en itinérance dans le cadre de leurs achats.

Parmi eux, 59% s’en servent pour comparer des prix, obtenir des avis ou des informations complémentaires directement sur les sites des magasins et 34% se rendent sur une application dédiée aux produits.

25% d’entre eux ont déjà acheté sur mobile (+27% en un an).

76% d’entre eux déclarent l’utiliser à l’intérieur même du magasin

28% se servent de leur smartphone pour scanner les QR codes/codes-barres (+ 16% en un an)

74% des e-commerçants développent ou ont développé une stratégie mobile, seulement 48% d’entre eux ont optimisé leur site pour le support mobile, 35% ont une application iPhone et 15% une application Android.

Au délà des e-commerçants, de plus en plus d’entreprises en France mettent ou souhaitent mettre en place des applications mobiles connectées à leur système d’information pour favoriser les usages de la mobilité en interne.

Infographie - Le m-commerce pèsera plus de 86 milliards de dollars aux Etats-Unis en 2016